Eau en bouteille & déchets plastiques : du TEDx Casa à Moul El Karossa


Jeudi dernier j’ai eu le plaisir de monter sur les planches du TEDx Casablanca pour essayer de convaincre quelques 400 personnes de réduire leur production de déchets.

Je voulais profiter de l’occasion pour imprimer dans la tête des gens une image marquante, et leur permettre de prendre la mesure de notre production de déchets au quotidien. Après moult idées foireuses, j’en ai eu une qui m’est apparue un peu moins obscure que les autres… du moins c’est ce que je croyais :). Je me suis dit :

« Il y a un geste vital que l’on fait TOUS : boire de l’eau. Beaucoup de gens préfèrent boire de l’eau minérale car ils considèrent que c’est sain et bon pour la santé, or cette eau est vendue dans du plastique…  et donc génère des déchets plastiques ». J’avais trouvé mon angle d’attaque !

J’ai donc décidé d’estimer la consommation annuelle d’eau d’une personne, et de collecter l’équivalent en bouteilles plastiques vides.

Pour être crédible et toucher un maximum de monde, j’ai choisi de baser mes calculs sur une hypothèse basse, en considérant qu’une personne boit seulement 1 litre d’eau par jour. Ça nous donne donc une consommation annuelle de 365 litres d’eau pour 1 individu.

Comment j’ai fait pour collecter l’équivalent de 365 litres de bouteilles plastiques ?

Pour être réaliste, il fallait que je parvienne à collecter des bouteilles de toutes les tailles : 5L – 1,5L – 0,5L et 0,33cl… Et vu que je ne consomme plus du tout de bouteilles d’eau, j’ai dû mettre en place un dispositif spécial 🙂

Tout d’abord, j’ai découvert que certains concierges récupèrent les bouteilles de 5L jetées par les occupants de leur immeuble pour les revendre derrière à un Moul el Karossa. J’ai donc tout simplement acheté des bidons de 5L chez un concierge 🙂 (à 0,5 dh le bidon… j’ai sûrement payé plus cher que Moul el Karossa).

Pour les autres formats de bouteilles par contre, personne ne les collecte ! Je n’avais donc pas d’autre choix que de mettre à contribution mes amis, mes collègues et ma famille : je leur ai demandé de collecter pendant plus de 2 semaines toutes les bouteilles qui leur passaient sous la main 🙂

Grâce à ce dispositif voilà ce que j’ai réussi à collecter :

365 litres de bouteilles plastiques

365 litres de bouteilles plastiques

Sur cette photo, je porte sur mon dos 100 bouteilles de 33 cl, 50 bouteilles de 1/2L, 9 bouteilles d’1L, 15 bouteilles d’1,5L & 50 bidons de 5L : soit 365 litres d’eau et au total environ 12 Kg de plastique.

Ces 12 kg de bouteilles sont donc entièrement récupérés à droite et à gauche. Ce sont à 100% des déchets « interceptés » sur leur chemin vers la décharge 🙂

Et après mon talk au TEDx comment me débarrasser rationnellement de toutes ces bouteilles ?

Il est difficile de gérer rationnellement des déchets plastiques au Maroc, mais il existe une solution « moins pire » que de jeter ces déchets à la poubelle :

J’ai quitté le TEDx vers minuit environ avec mes 12 kg de plastique dans la voiture. La nuit, Casablanca est pleine de collecteurs de déchets qui se baladent avec leur Karossa et qui fouillent les bennes à ordures. Quand j’en ai croisé un au niveau du boulevard d’Anfa, je me suis arrêté et je lui ai proposé mes bidons et bouteilles :

Moi : « Salam a khouya. Bghiti had el 9ra3i ? 3andi 3arram”

Moul El Karossa : “Wakha…” (… d’un air perplexe, car il ne doit pas souvent croiser des « bourgeois » qui cherchent à se débarrasser de 12kg de plastique en plein milieu de la nuit 🙂 )

Moi : « Ach ghadi tdir bihoum ? 3andi badez d’5 itro ou 9ra3i »              

Moul El Karossa : « Ghadi n’traza9 bihoum a khouya »

Moi : “L’men ghadi t bi3houm? »

Moul El Karossa : « Mwaline ezzit ou ss7ab jemla tai chriw el badez, ou el 9ra3i d’itro ou noss el mwaline javel »   

[…Désolé, je n’ai pas de clavier en arabe pour retranscrire ces quelques mots comme il se doit…]

J’ai donc donné les bidons de 5L et les bouteilles d’1,5L à ce monsieur. Comme il me l’a expliqué, il revend les bidons de 5L à des grossistes ou à des revendeurs d’huile d’olive et les bouteilles d’1,5L aux revendeurs de Javel.

C’est malheureusement le seul circuit de collecte des déchets plastiques qui existe aujourd’hui à Casablanca ! Merci encore à tous les Moul El Karossa qui rendent un grand service à la société sans rien recevoir en retour, si ce n’est une absence quasi-totale de reconnaissance et beaucoup de mépris.

Par ailleurs, Moul El Karossa n’a pas voulu prendre les bouteilles d’1/2L et de 33 cl. Il m’a tout simplement dit que personne n’en voudrait…  Ces bouteilles sont encore dans mon coffre et la seule solution pour m’en débarrasser sera de les porter directement à la porte d’une usine de recyclage à Ain Sebaa ou à Bernoussi.

Conclusion : C’est vraiment pas facile de gérer rationnellement des déchets plastiques au Maroc ! Mieux vaut tout simplement éviter d’en consommer !

Publicités

2 réflexions sur “Eau en bouteille & déchets plastiques : du TEDx Casa à Moul El Karossa

Postez vos "Zero Zbel Comments"

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s