Compost : où en est « The Big Zbel Box » au bout d’un mois ?

Il y a un peu plus d’un mois j’ai fabriqué un composteur de jardin, The Big Zbel Box, et voici où en est mon compost de déchets organiques aujourd’hui :

Toute la famille y met ses déchets de cuisine, qui sont mélangés à quelques déchets de jardins aussi, et pour l’instant mon composteur à l’air de bien fonctionner 🙂

Vu que je ne suis pas le seul utilisateur de ce compost, il a fallu mener un travail de sensibilisation de tous les membres de la famille pour expliquer clairement ce qui peut être mis et ce qui ne doit pas être mis dans le compost. Ça a pris au moins 2 semaines pour que tout le monde comprenne bien et qu’on ne retrouve plus « d’intrus » dans la Big Zbel Box.

Aujourd’hui, voilà à quoi ressemble The Big Zbel Box vu de l’intérieur :

photo 5 (1)Le premier compartiment commence à bien se remplir, et les déchets verts que nous y avons mis commencent à bien se décomposer. J’attends qu’au moins 2 mois soient passés avant de commencer à vider le 1er compartiment par le bas, pour transposer progressivement la matière organique « mûre » dans le 2ème compartiment pour la suite du processus de compostage.

A chaque fois que l’on rajoute des déchets, on prend soin de bien mélanger le tas pour que les nouveaux déchets et les anciens se mixent un peu. C’est pourquoi sur la photo on voit essentiellement des déchets noircis et oxydés, et peu de déchets « frais » ou verts. Le fait de mélanger favorise le processus de décomposition et évite d’avoir des odeurs désagréables car en aérant on limite la putréfaction.

photo 2

 Pour mélanger et entretenir mon composteur, j’utilise tout simplement une belle fourche trident ! Avec ça je suis le POSEIDON du compostage ! 🙂

photo 4

 

Seul petit hic : avec la pluie, le couvercle de la Big Zbel Box à pris l’eau (il est fait d’une fine planche de bois) et a un peu souffert… Il faudra que je trouve un moyen de le protéger, et je pense par exemple à le recouvrir d’une bâche de plastique que j’ai récupérer récemment dans la rue et qui ressemble à une bâche de protection utilisée pour livrer un meuble ou autre objet volumineux.

 

Et pour rafraîchir la mémoire à ceux qui ont oublié à quoi sert le compost et comment on le fait, voici une belle illustration que j’ai récupéré sur le web (malheureusement je ne me rappelle plus de la source…) :

Compostage mode d'emploi

Voilà tout ! The Big Zbel Box vous salue ! 😉

Publicités

The Big Zbel Box – Le composteur familial qui recycle vos déchets organiques!

Vous en avez déjà eu un avant-goût il y a deux semaines à travers une petite vidéo postée sur Facebook montrant comment je l’ai fabriqué… Aujourd’hui je peux l’annoncer : The Big Zbel Box est enfin prêt et opérationnel !

Composteur BiG Zbel Box - fermé

 

A quoi peut bien servir cette grosse boite ?

Souvenez-vous, au début de Zero Zbel Xperience, The Zbel Diagnostic a montré que je produisais 15 kg d’ordures par mois dont environ 8kg de déchets organiques. Grâce à The Big Zbel Box, je vais pouvoir recycler presque tous mes déchets organiques !

The Big Zbel Box est un composteur qui permet de transformer (par décomposition naturelle) les déchets organiques en engrais naturel pour les plantes. De cette manière, je mets moins de Zbel à la poubelle, et je rends à la nature les nutriments contenus dans les épluchures et restes de mes fruits et légumes au lieu de les envoyer pourrir en décharge.

Pour faire les choses de manière écolo et en faire profiter toute la famille, j’ai fabriqué mon composteur en grand format avec des planches de bois recyclées à partir de palettes et vieilles caisses usagées.

Un composteur, comment ça marche ?

Idéalement un composteur de jardin doit être constitué de 2 compartiments.

Composteur BiG Zbel Box - Ouvert2

On met les déchets organiques dans le premier compartiment, et on les y laisse au moins 2 mois, puis on récupère les déchets verts par le bas (nb : il y a une trappe dans la Big Zbel Box pour cela) pour les mettre dans le second compartiment où le compost finira sa maturation pendant au moins 2 mois encore.

La vitesse de maturation du compost dépend de la manière dont il est entretenu et du climat (par ex. le froid ralenti la décomposition des matières organiques).

Qu’est que l’on peut mettre dans un composteur ?

Pour ne pas réinventer la roue, j’ai récupéré l’image ci-dessous sur le net. Elle explique très bien quels déchets mettre dans votre compost et lesquels éviter :

Mode_emploi_compostage_v3

Source : http://www.coccinelles-sans-souci.org/tag/compost/

Nb : Sur cette image, les déchets à mettre dans le compost sont classés entre « déchets carbonés » (marqués d’un A) et « déchets azotés » (marqués d’un C). Il faut savoir doser ces différents déchets pour réussir le compost.

Varier les déchets, une clé essentielle pour réussir le compost

Pour qu’un compost fonctionne, il faut y mettre des déchets variés. Plus on varie, plus on a de chance que le compost fonctionne : des déchets secs et des déchets humides, des déchets carbonés et des déchets azotés, les déchets de petite et de moyenne taille.

mélange - ADEME

Source : http://ademe.typepad.fr/files/guide_ademe_compostage_domestique.pdf

Je vais commencer mon compost en essayant d’équilibrer les déchets de chacune des catégories opposées, et je vous dirai ce que ça donne.

Comment entretenir le compost ?

A chaque fois que vous mettez des déchets dans le composteur, il faut mélanger sur une hauteur de 20 cm environ pour mixer les déchets « frais » avec les anciens. Et si vous mettez des déchets humides, il est conseiller de les recouvrir d’un peu de déchets secs (cendres de bois ou charbon, branchage fin, feuilles mortes sèches, sopalin usagé, carton découpé en morceaux…).

Même si vous n’ajoutez pas de déchets, il faut remuer le compost régulièrement pour l’aérer, et quand vous voulez récupérer un peu de son contenu, toujours le vider par la trappe inférieure du composteur pour extraire les « déchets » les plus anciens en premier.

D’après mes lectures, Même si je ne suis pas encore expert en compostage,  j’ai trouvé grâce à mon ami « El Haj Google » quelques conseils pour éviter que le composteur ne fonctionne pas, ou qu’il pourrisse et devienne nauséabond :

 

Problème Cause Solution
Odeur d’œuf pourri Pas assez d’air ou trop d’humidité Remuer le tas de compost et y mettre des déchets secs de types feuilles d’arbre, papier/carton, sciure de bois…

 

Odeur d’ammoniaque Trop de déchets azotés Y mettre des déchets secs de types feuilles d’arbre, papier/carton, sciure de bois…
Le compost ne chauffe pas ou se décompose trop lentement Tas de déchets trop petit Ajouter des déchets organiques

 

Pas assez d’humidité Remuer et ajouter de l’eau

 

Pas assez d’azote Y mettre des déchets de cuisine, du gazon coupé ou du fumier

 

Pas assez d’air Remuer le tas de compost

 

Climat trop froid Ajouter plus de déchets organiques ou isoler votre composteur avec une bâche ou de la paille

 

Source : Traduit d’un document de « U.S EPA Sustainable Landscape »

Voilà tout ! Maintenant vous en savez autant que moi à propos du compostage ! N’ayez pas peur, ces conseils paraissent très techniques, mais en réalité 3inek mizanek comme on dit chez nous… il faut y aller à tâtons et on apprend sur le tas (de compost… héhé !)

Je vais commencer mon compost et je vous tiendrai au courant des résultats  😉

Ps : Il y a une autre méthode pour faire du compost en appartement avec vos déchets ménagers uniquement (sans déchets de jardin) : le lombricompostage. Cette méthode est adaptée à des composteurs de petits volumes, et fonctionne grâce à l’action de vers de terre qui mangent vos déchets de cuisine et les transforment en compost (tout simplement !). Je vous ferai sûrement un article à ce sujet le jour où j’aurai acheté ou fabriqué mon lombricomposteur.