The Final Zbel Diagnostic : comment ça marche ?

Tout comme je l’ai fait en août dernier au début de Zero Zbel Xperience, je pèse à nouveau et comptabilise tous mes déchets depuis le 1er décembre pour réaliser The Final Zbel Diagnostic et savoir précisément de combien j’ai réussi à réduire mes déchets.

Ceci est donc un petit billet rapide pour rappeler comment je procède pour évaluer ma production de déchets 🙂

Je procède de la même manière que pour le Zbel Diagnostic de départ :

– Pour les déchets qui passent par ma poubelle « à la maison », je pèse tout simplement les ordures que je génère, avec ma petite balance de cuisine (que je vous ai déjà présenté dans mon « Harraga Bag« ). Bien sûr, je pèse séparément chaque type de déchet (papier, verre, déchets organiques…).

– Pour les déchets que je génère hors de chez moi, c’est-à-dire les déchets de cuisine des repas que je prend à l’extérieur (restaurant, repas de midi au travail…), je comptabilise un poids forfaitaire de déchets : 150g de déchets organiques par repas (épluchures de légumeś, os…); et 20g de déchets non-organiques divers. Ces 20g prennent en compte les déchets liés aux portions d’emballages alimentaires, de contenants de produit-vaisselle ou autres déchets divers qui peuvent être utilisés en cuisine pour préparer mon repas, laver mes couverts etc. (je n’y inclut pas les éventuelles bouteilles, pailles etc. consommées à table). Pour déterminer ces poids forfaitaires, je me suis basé sur des études réalisées en France sur les déchets dans le domaine de la restauration.

n.b.: dans mon Zbel Diagnostic du mois d’août je n’avais pas pris en compte les 20g de déchets divers (je n’y avais tout simplement pas pensé…). Ça veut donc dire que je pourrais ajouter un peu plus de 400g aux 15kg de zbel que j’avais compté en août si je veux coller encore mieux à la réalité.

Une fois que j’ai comptabilisé tous mes déchets, je rajoute 10% à mon résultat global pour compenser les éventuels déchets que j’aurais pu oublier. En augmentant ainsi mon total global, je limite la marge d’erreur dans mes calculs et je suis sûr de ne pas être en-dessous de la réalité.

J’aurais bien aimé vous dire que, comme au mois d’août, je note tous mes déchets dans mon petit carnet… mais la réalité c’est que cette fois-ci j’ai un tableau Excel avec des graphs etc… personne n’est parfait 😉

Et pour les résultats finaux de Zero Zbel Xperience… Je vous donne rendez-vous le 1er janvier 🙂